Tefnout : une déesse primordiale de la cosmogonie égyptienne

Aviva Cywié

 

Lire également notre article détaillé sur la déesse Tefnout dans notre section "Membres"

Stèle d'Ousirour - Shou et TefnoutSelon la cosmogonie d’Héliopolis, Atoum vint à l’existence et tira de lui-même un dieu et une déesse : Chou et Tefnout. Cette déesse est généralement considérée comme un personnage secondaire par rapport à son frère, celui-ci agissant activement dans le processus de mise en place de l’univers en séparant le ciel et la terre. S’il est vrai qu’aucun acte magistral n’est attribué à Tefnout, une analyse détaillée des grands textes funéraires (Textes des Pyramides, Textes des Sarcophages et Livre des Morts) révèle pourtant la particularité de cette déesse.

En concevant leurs cosmogonies, les Egyptiens ont puisé dans les éléments qui les entouraient. Il est dit que Chou et Tefnout ont été mis au monde en sortant de la bouche ou du nez du créateur, mais leur naissance est aussi étroitement liée à un désir d’ordre sexuel éprouvé par Atoum. Après cette création par l’Unique, le premier couple constitué de Chou et Tefnout met au monde d’autres divinités qui se reproduisent également par des unions hétérosexuelles (Geb et Nout par exemple).

C’est pourquoi il me paraît que, loin d’être anodine, Tefnout joue un rôle essentiel dans cette généalogie en incarnant la première entité féminine qui permet d’initier le processus de création semblable à celui des êtres humains.

 

Ani adorant Atoum, Chou et Tefnout. Papyrus d'Ani conservé au British Museum (BM 10470), 19 ème dynastie

Ani adorant Atoum, Chou et Tefnout. Papyrus d’Ani conservé au British Museum (BM 10470), 19 ème dynastie.