Ostracon figurant un cercopithèque harpiste

Dr Eugène Warmenbol

 

Calcaire peint - H.: 12 cm; l.: 14,1 cm; ép.: 1,8 cm.- Prov.: Louxor, Deir el Medineh (acheté à Louxor) - Datation: Nouvel Empire, 19è ou 20è dynastie - Bruxelles, M.R.A.H. E 6765Le cercopithèque musicien, jouant de la harpe ou du hautbois, appartient au "monde retourné", cet univers où les animaux se livrent contre leur nature à des activités qui appartiennent à l'homme. L'animal représenté ici porte soit une laisse, soit une ceinture à la taille, montrant qu'il s'agit d'un singe domestiqué.

Mais, de toute évidence, même le plus intelligent des singes ne pourra, jamais, donner à un banquet son fond musical. La scène relève donc du domaine de la satire ou de la fable, sans qu'il nous soit possible, en l'absence des textes, de déterminer si nous avons affaire à l'une ou à l'autre.

Le cercopithèque apparaît souvent en association avec le chat, le premier plus souvent sous le siège d'un homme, le second sous celui d'une femme, l'un et l'autre chargés de référents érotiques.

La musique fait d'ailleurs partie des jeux de l'amour et les paroles qui l'accompagnent y invitent souvent.

"Fais un jour heureux.

Respire en même temps le baume et le parfum le meilleur.

Les guirlandes de lotus et de fruits de mandragore (?) sur la gorge de ta femme,

Celle qui est dans ton coeur et est assise à ton côté;

Qu'il y ait devant ton visage du chant et de la musique!"

 

Photo : Calcaire peint - H.: 12 cm; l.: 14,1 cm; ép.: 1,8 cm. - Prov.: Louxor, Deir el Medineh (acheté à Louxor) - Datation: Nouvel Empire, 19è ou 20è dynastie - Bruxelles, M.R.A.H. E 6765

À lire :