Visites proposées par EGYPTOLOGICA

LEYDE, RIJKSMUSEUM VAN OUDHEDEN

Exposition « Queens of the Nile » + Collection des antiquités de l'Égypte ancienne

les samedis 4 et 18 février, le vendredi 17 mars 2017, à 11h30, par Florence Doyen

(http://www.rmo.nl/english/exhibitions/queens-of-the-nile)

Cette exposition, du 18 novembre 2016 au 17 avril 2017, est entièrement conçue par le Professeur Olaf Kaper de l'Université de Leyde.

Queens of the Nile propose de découvrir la passionnante histoire des épouses des pharaons au cours du Nouvel Empire (1500-1000 av. n. è.), le long d'un parcours rassemblant jusqu'à 350 chefs-d'œuvre de l'art égyptien qui illustrent la vie de cour des reines égyptiennes. C'est le Museo Egizio de Turin qui contribue largement à la qualité de cette exposition en accordant le prêt d'une part importante de ses collections, mais on trouvera également des antiquités issues des collections du Allard Pierson Museum d'Amsterdam, des Musées royaux d'Art et d'Histoire de Bruxelles, du Roemer- und Pelizaeus Museum d'Hildesheim et de la Glyptothèque Ny Carlsberg de Copenhague.

Les reines de l'Égypte ancienne

L'exposition dévoile autant les richesses dont les reines ont bénéficié que les intrigues dans lesquelles elles ont trempé, ou les honneurs qui leur ont été rendus. Durant le Nouvel Empire, l'Égypte était au sommet de sa puissance. Si les pharaons étaient reconnus comme les maîtres absolus de leur royaume et adorés tels des dieux, leurs épouses se sont également vu accorder un statut à la fois divin et royal. Ces dames remplissaient d'importantes fonctions religieuses et, à l'occasion, ont même reçu un temple spécialement dédié. Leur statut divin s'est par ailleurs souvent prolongé au-delà de leur mort.

Ahmes Nefertari, Hatshepsout, Tiyi, Nefertiti, Nefertari

Reines fameuses et dames puissantes, Ahmes Nefertari, Hatshepsout, Tiyi, Nefertiti et Nefertari n'étaient pas seulement de simples épouses; depuis le palais du pharaon, elles exerçaient un rôle qui en dit long sur leur pouvoir politique. Parmi les nombreuses épouses du roi, une seule d'entre elles recevait le titre de grande épouse royale, devant gérer au quotidien le harem composé de centaines de dames. Bijoux somptueux, parures de luxe, magnifiques vêtements, accessoires de toilette et pièces de mobilier reflètent le caractère fastueux de la vie pour les femmes de la cour.

Des objets exceptionnels de la tombe de Nefertari

Un des points forts de l'exposition est de présenter les diverses pièces du matériel funéraire de la reine Nefertari provenant de sa tombe découverte, hélas pillée, en 1904. Provenant tous de la collection de Turin, ces objets sont rassemblés dans une des salles reconstituées du tombeau de la reine autour du couvercle de son sarcophage.

Rendez-vous sur place, soit à 11h10

Rijksmuseum van Oudheden 28, Rapenburg, 2311 EW Leiden

Pour vous inscrire : Téléchargez le pdf