Nos Conférences

Samedi 10 Novembre à 14h - Isis, Sérapis et Harpocrate : une triade privilégiée dans les cultes privés de l’époque gréco-romaine (M. Nicolas Amoroso)

La présence d'une série de divinités d'origine égyptienne dans le monde romain n'est plus à démontrer.

Déesse aux multiples facettes, Isis est l'une des protagonistes majeures dont le culte s'est diffusé en dehors de l'Égypte aux époques hellénistique et romaine, accompagnée par d'autres divinités égyptiennes qui gravitent autour d'elle, in primis son époux Sérapis et leur rejeton Harpocrate.

TRIADE : Isis, Serapis et Harpocrate

Triade formée par Isis, Sérapis et Harpocrate

À la croisée d'approches multiples, l'étude de ce phénomène majeur de l'Antiquité intègre une véritable science historique interdisciplinaire faisant appel à l'histoire des religions, à l'archéologie et à bien d'autres disciplines des « sciences de l'Antiquité ». Parmi ce vaste répertoire, nombreuses sont les statuettes en bronze de divinités du cercle isiaque trouvées en contexte domestique et associées aux laraires romains. Ces artefacts constituent un vaste corpus qui nous permet d'analyser le fonctionnement et les particularités des cultes domestiques à l'époque impériale, en nous focalisant sur les attestations de la triade formée par Isis, Sérapis et Harpocrate.

séparation

Samedi 24 Novembre à 14h - La Pierre de Rosette et la décoration des temples égyptiens à l’époque grecque (dr. René Preys)

Pour les Ptolémées, l’Égypte était avant tout un pays générateur de ressources financières et matérielles conformes à leurs ambitions. Le contrôle de ce pays était donc primordial et passait nécessairement par les temples. En vue d’une amélioration de la collaboration, l’administration royale et les prêtres se rassemblaient en synode afin de prendre des décisions bénéfiques aux deux parties. Ces décisions étaient envoyées aux temples qui devaient les faire graver sur une stèle en trois écritures (hiéroglyphique, démotique et grec). Ces décrets trilingues organisaient entre autres le culte royal et l’érection de statues et d’images  dans les temples égyptiens. Ils avaient ainsi une influence sur la décoration des temples.

Si la version la plus connue de ces décrets est la Pierre de Rosette, elle n’est certainement pas la seule. De Ptolémée III à Ptolémée VI, une dizaine de décrets ont été rédigés. La conférence étudie à quel point ces différents décrets ont changé la décoration des temples égyptiens.

Pierre de Rosette
Pierre de Rosette, British Museum EA 24 (granodiorite)
(https://www.britishmuseum.org/research/collection_online/collection_object_details.aspx?objectId=117631&partId=1)

Scène du culte royal (2e pylône du temple de Karnak) © Mission épigraphique belge de Karnak

séparation

Samedi 08 Décembre à 14h - Dieu vivant, dieu mort, dieu renaissant. À la découverte d’Osiris (dr. Arnaud Delhove)

Papyrus de Nakht, British Museum EA 10471 (Nouvel Empire)

Papyrus de Nakht, British Museum EA 10471 (Nouvel Empire)

Dieu pharaon assassiné par son frère, pour ensuite être ramené à la vie et diriger l’Au-delà, Osiris est une divinité importante du panthéon égyptien, et sans doute un des dieux les plus connus du grand public. Cependant, les origines de ce dieu sont obscures : s’il apparaît vers la 5e dynastie, on ne sait pas très bien d’où il est originaire.

Papyrus d’Ani, British Museum EA 10470 (Nouvel Empire)

Papyrus d’Ani, British Museum EA 10470 (Nouvel Empire)

C’est aussi un dieu complexe : certes, c’est un dieu funéraire, mais il veille également à l’ordre du monde et à la fertilité ; successeur de Geb, il est un des dieux-pharaons, qui apporta l’agriculture aux Égyptiens…

Statue d'Osiris, alliage cuivreux (26e Dynastie), Leiden RMO AB 161 (106 x 24,5 x 25,5 cm)

Statue d'Osiris, alliage cuivreux (26e Dynastie), Leiden RMO AB 161 (106 x 24,5 x 25,5 cm)

Ce sont ces divers aspects que nous explorerons, en nous appuyant sur les recherches récentes, aux résultats parfois contradictoires, de Bernard Mathieu et de Mark Smith, afin de dresser le portrait de « Celui qui préside à l’Occident ».

séparation

Salle Jean Capart

Nos conférences : Septembre - Décembre 2018

LA JOURNÉE D’EGYPTOLOGICA

Où?
Maison communale de Woluwe-Saint-Pierre, niveau 0, Salle Jean Capart
Quand?
De 10h15 à 16h00 ; accueil à partir de 09h45.
Tarifs?
17,00 € (membres) ; 22,00 € (non membres) ; 12,00 € (étudiants).

» imprimez notre programe de conférences Programme de Conférences

Salle Jean Capart, 1er étage de la Maison communale de Woluwe-Saint-Pierre,
93, Av. Charles Thielemans, 1150 Bruxelles dans le Centre Culturel de Woluwe-Saint-Pierre

Carte pour visualiser l'endroit des conférences d'Egyptologica a.s.b.l.

Cliquez sur le lien ci-dessus pour visualiser sur une carte Cliquez sur le lien ci-dessus pour visualiser le lieu directement dans Google

Remerciements

Monsieur l’Échevin de la Culture française, Philippe van Cranem, et le Centre Culturel de Woluwe-Saint-Pierre accueillent Egyptologica dans la salle Jean Capart, de 14h à 16h, le samedi de septembre à juin. Pour obtenir le programme complet des activités culturelles du Centre Culturel de Woluwe-Saint-Pierre, adresser un courrier au 93 Avenue Charles Thielemans, 1150 Bruxelles, ou consulter le site http://www.art-culture.be/centcult/centcult.htm. Le programme de ces conférences est consultable à cette URL : http://www.art-culture.be/Category/3/Page