EGYPTOLOGIC’à…distance : programme des conférences en Mai & Juin 2021(voir la procédure d’inscription en page d’accueil).

SA 29 Mai 2021 - exclusivement en ligne et en direct via SKYPE, à partir de 14h - Sur les traces d’Auguste Mariette : nouveaux travaux dans les Petits Souterrains du Sérapéum de Memphis (Prof. Dr Didier DEVAUCHELLE)

Louvre Sérapéum stèle Cat. 34 IM 3595 an 37 Chechank V

Louvre Sérapéum stèle Cat. 34 IM 3595 an 37 Chechank V

« Dans son ouvrage posthume, Le Sérapéum de Memphis, publié en 1882 par G. Maspero, Auguste Mariette-Pacha décrit ainsi ses travaux entre le 15 février et le 15 mars 1852 : « Les nouveaux souterrains, que nous appelons les Petits Souterrains, (...) n’ont pas la régularité, la grandeur, ni même la conservation des autres. Mais, dès une première visite, on s’aperçoit que le champ à explorer est aussi vaste qu’on peut l’imaginer. Les murs sont tapissés de stèles, on marche sur des statuettes de toutes couleurs, sur des vases, sur des fragments de cercueils en bois. Tout cela dans un effroyable désordre. »

État des Petits Souterrains en 2017 © Didier Devauchelle / Mission Sérapéum Louvre

Quand Mohamed Ibrahim Aly pénètre dans ces Petits Souterrains en février 1986 pour le compte du Service des Antiquités, il y découvre plus d’une centaine de stèles, des chaouabtis et de nombreux graffitis peints sur les murs : Mariette n’avait donc pas eu le temps d’achever son travail ! Cette récente exploration devra être interrompue en mai de la même année « à cause de la présence sur le site d’énormes masses de roche provenant d’un effroyable éboulement bloquant la galerie et la rendant complètement inaccessible ».

Graffiti sur un pilier et emplacements de stèles dans les Petits Souterrains © Didier Devauchelle / Mission Sérapéum Louvre

Graffiti sur un pilier et emplacements de stèles dans les Petits Souterrains © Didier Devauchelle / Mission Sérapéum Louvre

C’est en 2016 qu’un nouveau projet d’exploration et de consolidation des Petits Souterrains a été lancé par le Département des Antiquités égyptiennes du Musée du Louvre, en association avec l’Université d’Ain Shams représentée par Mohamed Ibrahim Aly, le Service des Antiquités de l’Égypte et l’Université de Lille. Plusieurs courtes missions préparatoires ont déjà eu lieu, mais la mise en place des travaux de soutènement et de consolidation, indispensables à la poursuite du dégagement de ces souterrains, a dû être repoussée en raison de la situation actuelle. »

Cette conférence a pour objectif de présenter l’état des lieux, les premiers résultats obtenus et les enjeux de cette fouille. »

séparation

SA 12 Juin 2021 - Vivre au rythme de l’Aton : de l’anecdotique de la scène de vie domestique au discours programmatique royal (Dr Aude GRÄZER OHARA)

« L’iconographie originale, développée au cours du règne d’Amenhotep IV-Akhenaton (1349-1333 av. J.-C.) pour orner les parois des monuments officiels et privés, constitue une source d’information riche et inattendue pour ceux qui s’intéressent à l’étude de l’espace domestique égyptien. Étonnamment, cette courte période est celle qui nous a livré, à l’échelle de l’histoire pharaonique, le plus de représentations de maisons privées et de palais royaux.

Le palais royal à el-Amarna (tombe de Meryrê I, n°4 du groupe nord)

Le palais royal à el-Amarna (tombe de Meryrê I, n°4 du groupe nord)

Particulièrement détaillées, celles-ci nous donnent à voir des éléments qui nous sont connus par l’archéologie mais qui ne sont d’ordinaire jamais représentés dans l’iconographie privée ou royale des autres règnes. Longtemps reléguées au rang de motif anecdotique ou naturaliste par les commentateurs, ces représentations d’habitat constituent en fait, au même titre que les autres éléments des programmes décoratifs dans lesquels elles s’intègrent, les composants d’un langage visuel extrêmement construit et codifié, destiné à transmettre les messages du nouveau discours programmatique royal. »

 

Si les conditions d’accès le permettent,
toutes nos conférences et notre Journée auront lieu
sur place, à la Maison communale de Woluwe-Saint-Pierre,
Centre Culturel et de Congrès, niveau -2, salle W:Halll Station.

Il est en outre possible de suivre chacune de ces activités
suivant le mode Egyptologic’à… distance (en ligne et en direct via SKYPE),
sur base d’une inscription préalable auprès de Florence Doyen (fdoyen@ulb.ac.be).

séparation

Salle Jean Capart

séparation

Nos conférences : Printemps 2021

séparation

LA JOURNEE D’EGYPTOLOGICA

Où ? Maison communale de Woluwe-Saint-Pierre, niveau -2, salle W:Halll Station.
Quand ? le samedi 13 mars 2021, de 10h15 à 16h00 ; accueil à partir de 09h45.
Tarifs ? 17,00 € (membres) ; 22,00 € (non membres) ; 12,00 € (étudiants).

» imprimez notre programe de conférences Programme de Conférences

Salle Jean Capart, 1er étage de la Maison communale de Woluwe-Saint-Pierre,
93, Av. Charles Thielemans, 1150 Bruxelles dans le Centre Culturel de Woluwe-Saint-Pierre

Carte pour visualiser l'endroit des conférences d'Egyptologica a.s.b.l.

Cliquez sur le lien ci-dessus pour visualiser sur une carte Cliquez sur le lien ci-dessus pour visualiser le lieu directement dans Google

Remerciements

Monsieur l’Échevin de la Culture française, Philippe van Cranem, et le Centre Culturel de Woluwe-Saint-Pierre accueillent Egyptologica dans la salle Jean Capart, de 14h à 16h, le samedi de septembre à juin. Pour obtenir le programme complet des activités culturelles du Centre Culturel de Woluwe-Saint-Pierre, adresser un courrier au 93 Avenue Charles Thielemans, 1150 Bruxelles, ou consulter le site http://www.art-culture.be/centcult/centcult.htm. Le programme de ces conférences est consultable à cette URL : http://www.art-culture.be/Category/3/Page